#ChallengeAZ (2019) – N comme Nous les ancêtres

Image par Mystic Art Design de Pixabay

Quand on baigne dans la généalogie au quotidien, on tente parfois de se demander comment se passeront les recherches généalogiques dans plusieurs décennies. Quelles seront les difficultés ou au contraire les bienfaits de notre société axée sur l’image et les traces de nos vies en ligne?

Le réveil affiche 04:23 et pourtant je bondis de mon lit. Dehors, derrière le bruit du vent et des feuilles des arbres qui sifflent, je reconnaîtrais ce bruit parmi mille. Je file à la fenêtre de la chambre. Le spectacle est si exceptionnel que je crois que je réagirai ainsi toute ma vie. Comme la première fois que je les ai vus.

Je descends les escaliers à toute berzingue, manquant de me fracasser les côtes sur le mur du bas. J’enfile une veste, tourne la clé. Me voilà dehors. Je n’aurais jamais cru qu’il viendrait vu la météo défavorable, mais il est là, somptueux.

Un drône de toute dernière génération descend progressivement du ciel. Il est chargé d’un carton de taille conséquente et négocie son approche malgré Eole qui s’acharne. Un bip retentit et le coffre de ma voiture s’ouvre. C’est vrai, j’avais demandé une livraison « dans un endroit sécurisé ». Je facilite la vie au courageux drône. Je clique sur ma montre dans sa direction. Un flash lumineux me répond depuis l’engin volant, m’indiquant qu’il a compris l’information. Il change de cap et s’approche de moi. Dès que j’ai le carton en main, il le lâche et retourne d’où il est venu.

Ce carton, je l’attends depuis tellement longtemps. Pourtant, de nos jours, nous n’attendons plus souvent. Là l’enjeu était d’importance. La rumeur était insistante dans la famille : un ancêtre avait établi un arbre généalogique assez fourni, mais impossible de mettre la main dessus. Seules des traces papier subsistent. Jusqu’à ce que je sois pris à mon tour du virus de la recherche du passé.

Image par StockSnap de Pixabay

Mon grand-père collectionne les antiquités. Et j’étais sûr qu’il aurait des pistes à m’avancer. Dans son garage, sous des écrans LCD du siècle dernier, des « smartphones » (difficile à imaginer ce qu’ils diraient de nos téléphones désormais si ceux-ci étaient jugés intelligents), papi aime à garder ce qui se fait de plus en plus rare de nos jours : de la paperasse. Enfant du XXIIème siècle, j’aurais pu fuir, comme tous mes camarades, ces résidus d’un passé crasseux, mais quelque chose en moi m’y a toujours conduit.

En farfouillant tous ces vieux papiers, je suis tombé sur ce qui semblait être l’impression papier d’un arbre, jauni par le temps, et rongé par l’humidité.

« Papi, sur quoi faisaient-ils leurs arbres au XXIème siècle? »

Le regard de mon grand-père s’éclaira, et il ouvrit un placard, toujours bloqué d’habitude. Il en sortit un drôle d’engin, un ordinateur portable du XXIème siècle.

« Tu y trouveras ce que tu cherches. »

Impossible de l’allumer. Je décide de l’amener dans une boutique d’informatique. Le vendeur ouvre des yeux ronds comme des billes.

« Un ACER Aspire ??? Mon arrière-grand-père avait le même! Je ne pourrai plus faire grand chose pour lui. En revanche, je peux tenter d’extraire le contenu du disque dur sur votre cloud. Mais cela risque de prendre un peu de temps, car il me faut les bons adaptateurs. Ce n’est pas tous les jours qu’on m’amène le boulier d’un dinosaure!!! »

Image par Mediamodifier de Pixabay

Le vendeur riait encore de sa blague lorsque je suis sorti dans la rue. En montant dans ma voiture sans chauffeur, je me repassais le fil de cette journée. Me faudrait-il attendre avant d’en savoir plus?

C’est alors que je ressortis un extrait de l’arbre que j’avais soigneusement plié dans ma poche. Un détail m’interpela, alors qu’il était passé totalement inaperçu la première fois que j’en ai pris connaissance. Au pied de la page figurent un nom et un prénom. Cela pourrait-il être le concepteur de cet arbre? Etait-ce un ancêtre?

Comment faire pour chercher l’histoire d’une personne du siècle dernier? Je n’en avais pas la moindre idée. Alors j’ai fait une recherche.

On trouve vraiment tout et n’importe quoi. Mis à part un site : « 21vintagedata » qui propose une prestation intéressante. A un certain coût, ils vous livrent à domicile un support contenant toutes les données laissées sur internet par un humain du siècle dernier.

Lors des conflits sociaux de la fin du XXIème, des rebelles ont mis la main sur des immenses serveurs contenant une quantité incommensurable de données numériques, croisant toutes les activités d’une personne sur la toile, remontant à son identité réelle, ce qui avait alors été jusque là formellement interdit.

En bons Robins des Bois du numérique, ils ont voulu rendre leurs données à leurs propriétaires. Mais le révolutionnaire d’un jour est le tortionnaire du lendemain. Et la belle utopie a quelque peu vrillé devant l’argent en jeu. Alors tout le monde a pu acheter les données de tout le monde moyennant un certain coût, au nom de la recherche historique.

Aujourd’hui je participe au recel de ces données. Et dans le carton figurent certainement des réponses à mes nombreuses questions.

[A SUIVRE]

17 commentaires

  1. […] Je suis certes de ceux qui sauvegardent leur arbre sur différents supports informatiques, disques durs, clouds, sites internets, GEDCOM e tutti quanti… Et puis, la fin de l’ex-incontournable Flash Player, la désillusion des permaliens pas si permanents et l’obsolescence de nombreux programmes laissent parfois le doute planer sur la forme et l’accessibilité de nos données dans le futur ainsi que sur la pérennité des données informatiques actuelles. Qui sait? C’est un sujet qui me travaille et que j’ai déjà abordé sous forme d’un récit d’anticipation sur ce blog. […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s