#ChallengeAZ (2019) – V comme Vanesse et sa fosse

Henri Havez et son petit-fils, mon père
– Source : Archives familiales

Pour raviver des souvenirs familiaux passés, il ne reste souvent au généalogiste, dans le meilleur des cas, que des papiers froissés, des photos jaunies par le temps, des actes anciens à déchiffrer.

De là, il faut reconstituer une chronologie, chercher une cohérence à ces petits cailloux blancs qu’aurait déposé un Petit Poucet traversant les âges. Trouver le bon chemin.

Fort heureusement, parfois ces bouts de papier témoins s’accompagnent d’anecdotes et de récits que la tradition orale, bien que moins fiable et plus subjective aura permis de mener à bon port.

Ces anecdotes font passer la vie d’un ancêtre de la simple histoire à la légende. J’ai la chance de pouvoir aujourd’hui contribuer à perpétuer une partie de la vie de celui qu’on surnommait affectueusement « Tiot Père ».

Tiot Père, c’est Henri Paul Havez, mon SOSA 10.

Depuis mon article sur la lettre S, les années ont passé et le père restaurateur a laissé sa place au grand-père. Et comme pour beaucoup de grands-pères, l’heure est venue de se raconter.

La vie n’a pas toujours été tendre avec le Denaisien. Mais il n’est pas du genre à se plaindre, bien au contraire. Il traverse les drames comme les joies avec une philosophie et une éthique de vie qui lui sont propres.

Autodidacte de nature, il sait user de sa créativité pour aller de l’avant.

A deux mois de souffler ses huit bougies, son père, également prénommé Henri, meurt brutalement à 36 ans, dans des circonstances que je n’ai pas pu encore élucider. 4 ans plus tard, sa mère Célina Vanesse se remarie avec un certain Jules Duwez. Puis à nouveau en 1914 avec Hippolyte Basuaux.

C’est certainement dans ce contexte familial changeant qu’Henri est finalement élevé par sa grand-mère maternelle : Irma Vanesse (née Thiétard).

Les Vanesse sont une famille de mineurs et Irma est veuve de Léopold depuis 1898. Ce nom de famille qui m’a toujours intrigué, est peut-être la francisation de « Van (Den) Esse », l’évocation de l’origine géographique de la famille, d‘après le dictionnaire des noms de famille – Nord-Pas-de-Calais.

Henri n’est pas ce qu’on pourrait appeler un grand gabarit. Il se fait donc régulièrement chahuter par les autres, plus grands, plus costauds. Bien que très jeune, il décide de répondre par d’autres armes : sa tête.

Il met au point un stratagème efficace. Il s’emploie à creuser un trou très profond et à le remplir d’une matière première de luxe : des excréments. Il recouvre le tout de branchages et laisse la magie opérer.

Ce piège ayant été mis au point dans le jardin de sa grand-mère, il intitule cette invention poétique : la Fosse à Vanesse.

Henri Havez en cure au Château Bleu d’Arles-sur-Tech
(années 60)
– Source : Archives familiales

La Fosse, la vraie, Henri en fera malheureusement la connaissance très tôt, trop tôt, puisqu’il officiera à la mine en tant que galibot. Cette entrée brutale dans le rude monde des adultes aura raison de sa santé respiratoire tout le restant de sa vie. Lui qui demandera, à la fin de sa vie, à ce qu’on « ferme bien la porte à clef pour ne pas qu’elle rentre » lorsque la mort rôdait dans le voisinage.

Je ne reviendrai pas ici sur l’épisode de la reprise d’un restaurant à Stains, qui a fait l’objet de mon article sur la lettre S. A son retour de cette parenthèse en région parisienne, il reviendra travailler à Usinor.

Difficile de résumer une telle vie, qui n’a rien de linéaire ou de prédestiné. La prédestination et les conventions, Henri en avait fait son affaire. Précurseur sans le savoir du Challenge AZ, ayant appris à lire et à écrire sur le tard il avait pour habitude d’écrire l’alphabet en haut de ses courriers avec la mention : « S’il en manque, servez-vous! »

Voici une personnalité attachante, tellement attachante que j’y suis lié à vie. Mon deuxième prénom, c’est Henri.

Henri Havez et Marthe Beaumont
– Source : Archives familiales

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s