#ChallengeAZ (2020) – D comme Denain

Image par 13smok de Pixabay

O-bli-gé.

Enfant, quand j’avais l’occasion de me rendre dans le Nord, c’était à Denain, ville natale de mon père. Donc, en résumé, pour moi le Nord c’était Denain, ou plutôt : ch’étot D’nain.

Alors comment retracer l’histoire du Nord Pas-de-Calais au travers de celle de mes ancêtres sans évoquer, à cette fatidique lettre D, cette commune, lieu de résidence de mes grands-parents paternels? Impossible, car incontournable.

Si le caractère inévitable de Denain dans mon Challenge AZ 2020 sera certainement aisé à comprendre, quelle place occupe réellement cette ville dans mon arbre généalogique? Ai-je des branches denaisiennes depuis la nuit des temps? Nous allons nous y intéresser.

J’en vois deux-trois dans le fond de la salle qui me paraissent perdus, alors je vais faire un petit rappel.

Denain, c’est l’histoire d’un village rural du nord de la France, que rien ne destinait à autre chose que de continuer à être un village rural, et qui pourtant allait connaître une explosion démographique inédite. Et tout cela à cause de quoi? D’une banale roche sédimentaire de couleur noire…

Voici pourquoi, en l’espace de moins d’un siècle, elle est passée du statut de commune fermière à celui de « ville feumière ».

Autrot, CC BY-SA 3.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0, via Wikimedia Commons

En 1800, Denain est décrite comme un « petit village de 900 habitants tassé autour des ruines de son abbaye »(*). L’industrie se limite alors à un tordoir d’huile et à une tannerie, l’essentiel de l’activité économique se concentrant sur l’agriculture. Pourtant dès cette époque, la situation géographique denaisienne paraît très avantageuse, la présence de l’Escaut représentant un potentiel de développement énorme pour les transports de marchandises par voie fluviale.

En 1824, dans la commune voisine d’Abscon, on finit par trouver du charbon après plus d’un siècle de forages dans la région puisque les recherches charbonnières avaient été engagées dans le Hainaut Français dès 1716. A Denain, un forage sur le territoire du chapitre Sainte-Remfroye en 1777 avait malheureusement fait chou blanc. Mais la découverte de charbon dans les alentours en ce début de 19ème siècle redonna de l’espoir et on reprit les recherches dans la cité denaisienne dès 1826.

Les forages finissent par aboutir le 30/03/1828. Très vite la première mine voit le jour : la fosse Villars. La capacité d’extraction de 800 tonnes de charbon par jour nécessite la présence d’un millier d’ouvriers, nombre supérieur à la population de l’époque, et on comprend rapidement que le village subira une métamorphose brutale. D’autant qu’entre 1828 et 1853, 14 autres fosses seront ouvertes.

Mariage VANEZ x VELU – Source : Archives Départementales du Nord

En 1837, un premier haut-fourneau est érigé. C’est durant cette même année que Léopold VANESSE, SOSA 84 également orthographié VANEZ, ouvrier mineur originaire de Valenciennes épouse Sophie VELU d’Anzin (SOSA 85). Il s’agit du premier événement familial de mes ancêtres prenant place à Denain. Ce qui répond d’emblée à mon interrogation de départ : aucune de mes branches ne trouve son origine lointaine dans cette commune, et les migations familiales y conduisant coïncident avec son explosion industrielle et donc démographique.

Il faudra attendre 1846 pour assister à la première naissance à Denain d’un de mes SOSA, Léopold VANESSE, nouvel habitant parmi les 7272 que compte la ville. La population a ainsi été multipliée par 8 en moins de 50 ans. L’expression « ville-champignon » prend tout son sens.

Dès 1849, les mines de Denain sont à même de concurrencer leurs homologues belges. Progressivement les dernières fermes disparaissent. En 1858, les premiers becs à gaz sont allumés, ce qui permet d’assurer l’éclairage de 14 rues.

L’ancien village devient ville et l’accroissement de ses habitants s’accompagne de celui des drames qui parsèment la dure vie à la fosse. Le 09/02/1865, un coup de grisou dans la fosse Turenne provoque le décès de 39 ouvriers. Coïncidence ou pas : deux jours plus tard est enregistré le décès de mon SOSA 84, Léopold VANESSE/VANEZ, ce même Léopold, toujours ouvrier mineur, qui avait été le premier à se marier à Denain.

Les premières grèves éclatent, ce qui pousse la Compagnie d’Anzin à distribuer une partie des bénéfices aux mineurs dès 1869.

Au sortir de la guerre franco-prussienne, en 1872, la population de Denain excède les 12000 habitants, contre les 1800 habitants de Bouchain qui occupe paradoxalement toujours le statut de chef-lieu de canton.

En 1881, le chiffre de 17202 habitants est atteint.

En 1886, Denain devient logiquement chef-lieu de canton, ce qui signifie entre autres la création d’une antenne pour la Justice de paix, le notariat et les études d’huissier. Le 11/06/1899, l’électricité arrive dans les rues.

Le 29/07/1912, un grand défilé retraçant l’histoire de Denain traverse la ville, certainement sous les yeux d’Henri Paul HAVEZ, mon arrière-grand-père, 13 ans à l’époque. Ce fameux arrière grand-père qui travaille déjà à la mine malgré son jeune âge, lui-même arrière-petit-fils de mon premier ouvrier mineur denaisien, Léopold VANESSE/VANEZ.

Le 13/07/1913, la statue de Villars, vainqueur historique de la bataille de Denain en 1712, est érigée.

Défilé du bicentenaire de la victoire de Denain – Source : Gallica

Cette croissance sans limite va pourtant connaître un frein car au loin les bruits de bottes commencent à retentir, l’ombre d’un premier grand conflit mondial se profilant à l’horizon…

——————————————————————————————————————————————————-

(*) : Guy Cattiaux – Denain – Des hommes d’acier, une région à sauver

Petit récapitulatif de mes branches familiales en lien avec Denain et leur 1er événement dans cette ville :

FamilleLieu(x) d’origine familiale1er événement enregistré à Denain
VANESSEValenciennes, Hergnies, HaussyMariage VANESSE x VELU le 07/03/1837
VELUAnzin, Bolland (Belgique)Mariage VANESSE x VELU le 07/03/1837
MORLOTArras, Lille, Vitry-le-FrançoisMariage MORLOT x LECONTE le 27/05/1845
LECONTEHélesmesMariage MORLOT x LECONTE le 27/05/1845
THIETARDBruay-sur-l’Escaut, AnzinMariage THIETARD x LENGLET le 25/07/1849
LENGLETMauldeMariage THIETARD x LENGLET le 25/07/1849
DELCAMBREMarquette-en-OstrevantNaissance Alix DELCAMBRE le 13/07/1863
HAVEZMerville, St-Floris, EstairesMariage HAVEZ x VANESSE le 08/10/1898
BEAUMONTMarquette-en-Ostrevant, Wavrechain-sous-FaulxMariage HAVEZ x BEAUMONT le 25/04/1922
NOTTEZErchinMariage NOTTEZ x HAVEZ le 27/03/1953

8 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s